Louer une voiture aux Etats-Unis est indispensable pour profiter au maximum de votre séjour. Je me suis donc plongée dans les méandres des options et autres assurances voiture en tout genre proposées par les loueurs… Petit résumé des indispensables à connaître avant de louer sa voiture.

Quand louer sa voiture aux Etats-Unis et auprès de qui ?

Pour profiter des meilleurs tarifs, avoir le temps de comparer les options des loueurs, il est fortement recommandé de louer votre voiture pour les Etats-Unis le plus tôt possible, par Internet, depuis chez vous. Le paiement anticipé par Internet permet de profiter de tarifs beaucoup plus avantageux qu’en payant au moment du retrait du véhicule (compter généralement 30% supplémentaires en choisissant cette option).

Les sites de location de voiture à privilégier sont ceux des grands loueurs (Alamo, Hertz, National, Dollar, Budget, Avis, etc). En effectuant votre réservation via ces sites, vous avez aussi la garantie de savoir exactement à quelles assurances vous souscrivez, car en général, les tarifs de base incluent les assurances minimales, auxquelles il faut impérativement rajouter celles qui vous protégeront en cas de vol, et surtout en cas d’accident corporel causé à un tiers.

Les petites arnaques des grands (et petits) loueurs : au moment de récupérer votre véhicule, le loueur vous proposera certainement des options additionnelles, généralement inutiles si vous avez souscrit les bonnes assurances au moment de la réservation. Ils sont commissionnés pour ça en même temps les bougres, donc bon… Ils auraient tort de s’en priver. Mais montrez-vous ferme et résistez !!

TUYAU : en Californie, l’option 2e conducteur est gratuite auprès de certains loueurs. C’est notamment le cas chez Alamo, Avis, Hertz, etc. Sur certains sites comme Alamo, le montant additionnel pour le 2e conducteur semblera s’ajouter au moment de la réservation, mais lors du paiement, le site vous indique que vous n’aurez à payer potentiellement cette option qu’au guichet, selon l’Etat, au moment du retrait. Donc en retirant le véhicule en Californie, ce sera peanuts !

TUYAU #2 : en ce moment, l’option 2e conducteur est gratuite avec Alamo dans tous les Etats-Unis. Pour faire la réservation, c’est par ici.

Assurances auxquelles souscrire lors de sa location de voiture

Les tarifs de base des loueurs incluent généralement l’assurance classique :

  • Liability Insurance (LI), ou assurance responsabilité civile. Elle vous couvre pour un montant assez dérisoire en cas d’accident.

Ensuite, selon le loueur, certaines assurances pourront également être incluses dans le tarif de base, ou alors vous allez devoir les cocher, car elles sont extrêmement importantes pour éviter tout souci :

  • Supplemental Liability Insurance (SLI), elle constitue un complément indispensable à la LI, elle doit offrir un montant supplémentaire d’assurance corporelle responsabilité civile d’au moins 1 million de dollars. Veillez à ce que ce soit bien le cas !
  • Collision Damage Waiver (CDW), ou Loss Damage Waiver (LDW), veulent dire la même chose et représentent l’assurance dommages et vol (avec ou sans franchise). Particulièrement utile, elle prend en charge les frais de réparation en cas d’accident et couvre le vol du véhicule.
  • Theft Protection (TP), généralement incluse dans la CDW/LDW, elle vous couvre en cas de vol.

Enfin, d’autres options peuvent être choisies, mais elles sont moins importantes que les 3 susmentionnées :

  • Personal Accident Insurance (PAI) : couvre le conducteur et passagers en cas d’accident, mais constitue généralement un doublon avec l’assurance qui est incluse dans les cartes bleues internationales. Vérifiez auprès de votre banque pour vous assurer que votre CB (celle avec laquelle vous effectuez la réservation bien entendu) vous couvre et si c’est le cas, passez votre chemin.
  • Personal Effects Coverage (PEC) : assurance contra le vol d’objets personnels dans la voiture. Idem que pour la PAI, cette assurance peut  être incluse dans votre carte bancaire.

ATTENTION : les assurances ne vous couvrent pas si vous roulez sur une piste ! Veillez donc à rouler avec grand soin si vous décidez d’arpenter les pistes non goudronnées, comme à Monument Valley par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.