plageOn connaît de la Normandie ses villes (Deauville et Cabourg pour ne citer qu’elles), son cidre, ses tartes aux pommes, ses marées… Cette destination, à 2 heures de la capitale, c’est le refuge des Parisiens en mal de campagne et de verdure. Un petit article pour sortir (un peu) des sentiers battus et redécouvrir cette région.

Dès le printemps, le grand flux migratoire des Parisiens commence et les petites villes normandes si calmes d’ordinaire se remplissent, jusqu’à déborder parfois. Difficile de blâmer qui que ce soit : la Normandie est une superbe région et les touristes ont bien raison d’en profiter.  Mais il est possible d’éviter les foules pour découvrir les spectaculaires paysages normands, tour à tour accidentés ou plus vallonnés. Et c’est justement par là que je vous emmène…

La Normandie côté Nord : Varengeville-sur-mer

© Jean-Pol GRANDMONT
© Jean-Pol GRANDMONT

Les falaises escarpées de Varengeville-sur-mer, ça a été un grand coup de cœur quand je les ai découvertes. Ces falaises, Monet les a même peintes plusieurs fois lors de ses séjours dans le petit village. Du petit cimetière marin, classé monument historique et où repose notamment Braque, on a une vue imprenable sur Dieppe. La balade de Dieppe à Varengeville permet de découvrir des points de vue sublimes sur la côte et les falaises. Quand on les longe, on a vraiment l’impression d’être tout petit face à la nature. D’ailleurs, la mer vient manger chaque jour un peu plus cette terre. Les maisons qui se trouvent en bordure deviennent pour certaines inhabitables tant elles se rapprochent de la falaise.

La Normandie côté Sud : Franceville-Merville

francevilleAutre village, autre décor normand. A Franceville-Merville, le littoral est plus favorable à la baignade et les plages sont sublimes. D’où croyez-vous que vient cette photo sur mon blog ? Ni de la côte Atlantique, ni des plages américaines. Non : c’est bien la plage de Franceville-Merville que l’on voit. Bien moins cotée que Cabourg, qui est juste à côté, cette station accueille les familles et les locaux qui y viennent pour s’y tremper les orteils (ou s’y baigner pour les – beaucoup – plus courageux).

Oupsy, j’en ai déjà trop dit ! 😮

One thought on “Un weekend en Normandie (et pas à Deauville !)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.