place  d'EspagneIl  y a quelque temps j’ai eu la chance de partir pour un weekend à Rome. 2 jours pleins sur place. C’est peu, surtout pour Rome. Mais en finissant sur les rotules, j’ai quand même pu découvrir une très grande partie des incroyables sites que la ville recèle…

Jour 1, arrivée à Rome, de nuit

colisee de nuit

Petit tour à pied à côté de l’hôtel qui est très bien situé, près de Termini et Republicca. On passe du côté de la fontaine de Trevi et on pousse jusqu’au Colisée, très beau de nuit avec ses illuminations.

Jour 2 à Rome

Le matinforum apollon

L’expression « du pain et des jeux » prend tout son sens avec, pour commencer, la visite du Colisée. On décide d’y aller à pied, pour pouvoir traverser tranquillement les forums impériaux de Rome. On découvre le forum de Trajan. Sublime. C’est le forum le mieux conservé, le plus imposant, et le plus récent aussi (enfin tout est relatif, il date de 106). Ensuite, le forum d’Apollon sur la droite, puis le forum d’Auguste en face. On termine par le forum de Nerva et le forum de la Paix avant d’entrer dans le Colisée. 

colisee intérieurGrâce au Roma Pass, on passe devant tout le monde. La file d’attente à l’entrée du site à elle seule vaut l’achat du sésame. C’est incroyable le temps qu’on gagne ! Et j’avoue qu’il y a quelque chose de très agréable à doubler tout le monde sans enfreindre les règles. 🙂 Si de l’extérieur le Colisée est imposant, l’intérieur est aussi très impressionnant. C’est d’ailleurs l’amphithéâtre le plus grand jamais construit dans l’empire romain. Quand on pense qu’on passe dans des galeries que la foule à l’époque traversait pour aller voir des gladiateurs s’y battre… Possibilité de visiter avec un audio-guide (50 minutes). Option non testée cela dit.

forum romainDirection ensuite le Forum Romain, juste à côté. On déambule à travers les ruines de ce qui était autrefois la place principale de Rome. C’est très grand, et très impressionnant. Il y a tellement de ruines qu’on ne sait plus où regarder, et qu’on finirait même par s’asseoir sur des bouts de statues à terre (oui j’ai failli, ne me jugez pas). On prend ensuite de la hauteur vers le Mont Palatin, l’une des sept collines de Rome, qui offre une superbe vue du Colisée, côté « pile ». On marche cette fois-ci dans les pas des grands empereurs de la Rome antique, qui y avaient construit leurs demeures – et dont il ne reste aujourd’hui que des ruines (mais quelles ruines!).

Pause déjeuner bien méritée et hydratation, hydratation, hydratation… Ne pas sous-estimer le soleil et la chaleur en mai.

L’après-midi

bocca veritaL’après-midi, on repart de plus belle vers les Thermes de Carcala et le Circus Maximus, ancien champ de courses de chars (c’est qu’ils devaient bien se fendre la poire les empereurs), pour finalement atteindre un peu plus loin la Bocca della Verità (en français « Bouche de la Vérité). Cette sculpture, en forme de médaillon géant et qui représente un vieillard, a été taillée dans du marbre vers 1600. Des orifices  représentent ses yeux et sa bouche. On ne sait pas très bien à quoi elle servait, mais les gens y font la queue pour se prendre en photo. Un porte-bonheur peut-être ?

Direction le Palazzo Venezia, gigantesque, que nous n’avons malheureusement pu voir que de l’extérieur. Situé au nord du Capitole, il a servi de résidence aux cardinaux et papes, avant de devenir aujourd’hui un musée.

On repart ensuite en direction du Vatican pour voir la place Saint-Pierre de nuit. Et je ne l’ai pas regretté, même si mes pieds commençaient sérieusement à hurler – non pas de plaisir mais de douleur. place saint pierre nuit

Même en prenant le métro au maximum, on finit inévitablement par faire pas mal de marche à pied à Rome. Le réseau est loin d’être aussi développé qu’à Paris. La faute à toutes ces ruines : impossible de creuser tranquillement des fondations ou des tunnels ! Un buste par-ci, une colonne par-là…

Jour 3, « aka » journée de la lose à Rome

Le matin

Okay ! Ce matin c’est parti en direction du Vatican ! On prend le métro qui nous emmène (pour une fois) directement aux portes de la petite cité, ou presque. Et là…  là c’est la lose mes amis. Vatican fermé. Eh ouais. Semblerait que ça arrive très rarement, peut-être 10 jours par an. Quelle veine… Moi qui espérais voir la Chapelle Sixtine, les musées du Vatican… et utiliser mon coupe-file… Ce sera pour une autre fois. On reprend quelques photos de la place Saint-Pierre de jour, et on rebrousse chemin pour arriver sur la Piazza del Popolo, une place très très grande, autrefois lieu d’exécution et dotée d’un obélisque ramené d’Egypte un peu avant 1600.

On termine la matinée dans le parc de la Villa Borghese. A pied. Encore. Pourquoi ai-je mis des sandales ? Hein ?! Je vous le demande. Toujours est-il que le parc est très beau. On pourrait largement y passer toute une matinée. Après avoir déambulé dans le parc, on décide de s’arrêter dans un restaurant aux portes de la Villa Médicis, qu’on ira visiter après le déjeuner, et qui surplombe la Place d’Espagne.

L’après-midi

colonne marc aureleLa panse bien remplie, on règle l’addition et on se présente aux portes de la Villa Médicis. Fermée. Okay, on reste calme. Au moins on aura plusieurs choses à voir lors de notre prochain séjour à Rome, hahaha (rire nerveux). Et puis on gagne du temps sur le planning de la journée, hahaha (rire très nerveux). Bref. On repart à l’assaut des rues romaines comme si de rien n’était. On passe par la place de la Colonne de Marc-Aurèle, qui n’a pas bougé de son emplacement d’origine depuis sa création vers 190.  Sculptée de tout son long (elle mesure près de 30 mètres), elle retrace plus ou moins chronologiquement les différentes batailles menées par Marc-Aurèle jusqu’à son couronnement, tout en haut de la colonne.

panthéon

Ensuite, découverte du Panthéon. La lumière est magnifique et traverse le dôme sculpté pour pénétrer à l’intérieur et éclairer l’église. On ressort ensuite sur la Piazza della Minerva, avec sa sculpture d’éléphant portant une obélisque. La basilique della Minerva est magnifique : profitez-en pour faire une petite halte rafraîchissante.

piazza navoniDirection la Piazza Navona, très grande, et particulièrement belle avec ses 3 fontaines : la Fontaine des Quatre Fleuves, la Fontaine du Maure et la Fontaine de Neptune. On comprend mieux l’un des surnoms de Rome, ville aux 2000 fontaines. 

 

fontaine de treviOn repart ensuite vers la Fontaine de Trevi – magnifique elle aussi, mais la foule gâche un peu la vue… La place est vraiment toute petite et accentue le côté gigantesque de cette fontaine aux eaux turquoise.

place  d'Espagne

 

On termine la journée par un peu de shopping sur la Via del Corso, l’artère principale pour les amateurs de vêtements… puis dîner sur la Place d’Espagne avec vue sur… la fontaine (pour changer!) Barcaccia, symbolisant plus ou moins le naufrage d’une embarcation – effet amplifié par le manque de pression qui a conduit les sculpteurs à semi-enterrer la barque. C’est, selon moi, l’une des plus belles fontaines de Rome. Fin de la journée, retour à l’hôtel.

Jour 4

santa maria maggioreNotre avion ne repartant qu’en fin d’après-midi, on en profite pour laisser nos bagages à l’hôtel et visiter la basilique Santa Maria Maggiore, juste à côté. Gigantesque, elle est la plus grande basilique dédiée à la Vierge. Ses travaux auront duré 13 siècles. A l’intérieur se trouve entre autres le tombeau de Pauline Bonaparte, la sœur « préférée » de Napoléon.

 

Infos pratiques sur notre séjour

L’hôtel : nous avons séjourné à l’hôtel Welcome Piram, pas le meilleur hôtel mais en termes d’emplacement c’est l’idéal (central, métro et trains à 2 pas).

Les déplacements et entrées dans les sites : le Roma Pass est indispensable. Il vous permet non seulement de vous déplacer sur le réseau romain (métros, bus) mais sert aussi de coupe-file pour 2 sites au choix que vous visiterez et de billet d’entrée gratuit pour de nombreux autres lieux ! Gardez une entrée coupe-file pour le Colisée, c’est là qu’il vous sera le plus utile. A l’entrée du monument, n’hésitez pas à vous approcher directement de l’entrée, à gauche de la file classique. Montrez votre pass aux gardiens, ils vont laisseront passer. Vous n’aurez ensuite qu’à badger aux portillons :). Pour le Vatican, notez que le Roma Pass n’est pas valable mais qu’il est possible d’acheter indépendamment sur internet des entrées coupe-file pour la Cité du Vatican.

Les ouvertures/fermetures : renseignez-vous sur les fermetures annuelles des sites que vous voulez visiter. Faites ce que je dis, pas ce que je fais 🙂

Da vai !

PS : j’oubliais… évitez les sandales. Même les spartiates. Surtout les spartiates.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.