Préparation physique : insuffisante ! San Francisco, c’est des rues avec des pentes à 45° (j’exagère un peu, bon…). Alors forcément, quand on n’a que 2 jours pour découvrir la ville, il faut savoir qu’on va avoir mal aux pattes. Castro, Golden Gate Bridge, Alcatraz… : vous êtes prêts à ne plus sentir vos jambes ? Morceaux choisis de notre itinéraire… 

 1er jour : San Francisco sur les chapeaux de roues

Quand je suis arrivée à San Francisco, je me suis dit : « ça y est, le roadtrip a vraiment commencé et va falloir en profiter à fond. » Le premier jour, j’avais donc prévu plusieurs visites incontournables, histoire de ne rien manquer. Depuis l’hôtel, on a pris la direction du Cable Car Museum, gratuit, et qui permet de plonger un peu au cœur du système des tramways typiques de la ville. C’est vraiment chouette, ne pas hésiter à le faire, et ça ne prend que 15 petites minutes.

San Francisco en 2 jours - Lombard StreetDirection ensuite Nob Hill et Russian Hill, des quartiers connus pour leurs jolies maisons victoriennes, et surtout pour la fameuse « Lombard Street », la rue la plus sinueuse des Etats-Unis. Même si en soi, ça ne casse pas 3 pattes à un canard (beaucoup de monde pour finalement 8 petits virages), ça fait quand même partie des incontournables de San Francisco. Et il n’empêche que la vue sur la Coit Tower y est plutôt chouette.

golden gate promenadeAvant le déjeuner, on a décidé d’attaquer le Golden Gate Bridge. Plusieurs options possibles pour s’y rendre : à vélo (la plus courante), en bus (le numéro 28 vous emmène à l’entrée du pont), en voiture (péage dans le sens SF>Sausalito), ou à pied, en longeant le bord de mer. golden gate bridgeEt devinez quoi ? On a choisi la dernière option, évidemment. C’est à partir de ce trajet que j’ai commencé à avoir mal aux jambes. Même si la promenade est très chouette, rétrospectivement, on aurait quand même mieux fait d’y aller à vélo. Les voies sont aménagées et on a la possibilité de s’arrêter prendre des photos. Malgré tout, très très bon souvenir. Le pont – gigantesque – est impressionnant, surtout avec cette jolie brume qui l’enveloppe…

Après une matinée bien remplie, pause déj’ à The Buena Vista Café, en face du Maritime National Park. Très bonne adresse, bel endroit – mais assez prisé.

Juste en face, le terminus des cable cars. C’est notamment ici qu’on peut acheter le Muni Pass, pour 1 jour, 3 jours ou 1 semaine. On a pris le pass pour 3 jours à 23 dollars par personne. Bien pratique quand on sait qu’il permet de prendre les bus, tramways, cable cars, et métros (hors BART), et qu’un seul ticket de cable car coûte 6 dollars par personne.

fisherman's wharfAprès le déjeuner, on a vadrouillé dans Fisherman’s Wharf. On y trouve de tout : des boutiques de souvenirs, des restaurants, le fameux Pier 39, avec ses lions de mer, des magasins d’objets collectors – photos dédicacées, baskets signées par des sportifs, etc. musée mécanique san franciscoOn a aussi visité l’USS Pampanito, un sous-marin ayant servi durant la 2nde Guerre Mondiale (pour les amateurs de sous-marins et d’Histoire) et le Musée mécanique, un chouette endroit qui regroupe des dizaines de vieux jeux mécaniques.

 

 

filbert street san franciscoLa Coit Tower n’étant pas très loin, on décide de prendre les escaliers qui mènent vers ce monument construit à la gloire des pompiers, en forme de lance, et financé par une admiratrice des hommes du feu. Je vous conseille d’emprunter la Filbert Street, un joli petit escalier en bois qui serpente au milieu de jardins particuliers. Attention, ça grimpe !! Une fois arrivés, un ascenseur vous permet d’aller tout en haut de la Coit Tower. De là, on a une vue à 360° sur San Francisco et sa baie.san francisco depuis coit tower

Ensuite, alcatrazAlcatraz de nuit ! Réservation obligatoire plusieurs semaines à l’avance. Prévoyez un k-way, la nuit il fait frais sur l’île. Le débarquement se fait par groupes de 50 personnes environ.

alcatraz salle operationChacun de ces groupes est ensuite accompagné par 1 guide qui présente l’histoire d’Alcatraz, passée de base militaire à prison en quelques siècles. Mon avis : vous pouvez quitter votre groupe pour aller directement dans la prison et récupérer l’audio-guide. Vous éviterez ainsi la foule durant quelques précieuses minutes et pourrez prendre de jolies photos. Profitez aussi de votre visite pour jeter un oeil sur San Francisco : de nuit, la vue est splendide sur le Downtown.

san francisco nuit depuis alcatraz

Dîner au Lori’s Diner, pas très loin de l’hôtel, puis dodo !

2e jour : San Francisco à la cool

castroDeuxième jour à San Francisco à la cool. Après le périple d’hier, les jambes se faisaient sentir… L’avantage de la ville,  c’est que le réseau de transports en commun est extrêmement bien développé. Première étape : Castro. Berceau de la culture gay, c’est ici que vivait Harvey Milk (premier « Supervisor » de San Francisco ouvertement gay, élu en 1977 et assassiné en 1978 avec le maire de San Francisco).

harvey milk musee lgbt castroJ’en ai profité pour découvrir le mini-musée LGBT, où on peut encore voir quelques objets lui ayant appartenu. Le quartier de Castro est à l’écart du centre de San Francisco. J’ai trouvé l’atmosphère très agréable, un peu comme un grand village. Les sex-shops y sont nombreux. Dans la rue j’ai croisé un homme en tenant un autre, quasi-nu, en laisse. C’est à ce moment que je me suis sentie très touriste. Les autres passants ne semblaient pas franchement étonnés. Alors j’ai fait semblant de trouver ça normal. J’ai même pas sorti mon téléphone pour prendre une photo. Vous ne verrez donc pas d’homme nu aujourd’hui sur mon blog. Dammit. 🙂

Ensuite, après une dizaine de minutes en bus, on atterrit à Alamo Square, connu pour ses alignements de maisons victoriennes. Ici, on rencontre des peintres, des mères de famille, et beaucoup de touristes évidemment. On a une vue sympathique sur le Downtown et ses gratte-ciel modernes, qui contrastent avec les petites façades victoriennes du premier plan.

alamo square

Pour finir la visite de San Francisco, direction le Golden Gate Park, l’un des poumons verts de la ville. Et aussi l’un des royaumes du vélo, indispensable pour traverser les dizaines de kilomètres de pistes du parc sans y laisser les siens, de poumons. Achevé en 1870, le Golden Gate Park est plus grand que le New York Central Park.

Les voitures aux moustaches roses de San Francisco

Durant mon dernier jour à San Francisco, j’ai remarqué à plusieurs reprises que certaines voitures portaient de larges moustaches roses à l’avant. Pas du genre discret. Du genre bien visible. Intriguée, j’ai donc commencé à me renseigner. En fait, il s’agit d’un service de co-voiturage lancé à San Francisco, Lyft, qui s’est fait connaitre en proposant aux conducteurs de se faire plus facilement identifier grâce à ce système pour le moins original de moustache rose qui s’accroche à l’avant de la voiture…

Infos pratiques 

A San Francisco, la même journée, il peut pleuvoir, faire très chaud, faire plus frais… Prévoyez de vous habiller en mode multi-couches !
Notre hôtel à San Francisco : Mayflower Hotel
Restaurants que je vous conseille :

  • Lori’s Diner (un diner avec une déco 50’s)
  • The Buena Vista Café

Transports : Muni Pass 3 jours (23 dollars / personne)
Alcatraz : réservez en ligne bien avant votre arrivée, au risque de vous retrouver le bec dans l’eau.
Carte du réseau MUNI de San Francisco à télécharger en PDF ici.

5 thoughts on “San Francisco en 2 jours”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.