La Route 66 se termine à Los Angeles, et c’est aussi ici que s’est terminé notre road trip. Cette ville gigantesque, la deuxième plus grande des Etats-Unis après New York, s’étale sur près de 130 000 hectares. Pendant 3 jours, on a eu l’occasion de l’arpenter, de découvrir sa banlieue et surtout l’enfer de ses autoroutes…

Jour 1 : Universal Studios et Santa Monica Pier

Pour notre première journée à LA, on a pris la direction des studios Universal, parc d’attractions mythique qui propose aussi de découvrir l’envers du décor des tournages de télévision.

En y arrivant, on découvre le tournage d’une émission animée par Mario Lopez (de « Sauvés par la gong » !). L’occaz’ était trop belle, j’ai dégainé mon Canon comme une vieille groupie pour immortaliser l’instant.

mario lopezEnsuite on a filé pour faire les dizaines d’attractions et d’animations 3D du parc. On a aussi roulé au milieu des décors utilisés pour les séries télé.decor tournage universal studios Pour la durée de visite de Universal, prévoir une bonne journée sur place.

psychose hitchcock universal studios

On a terminé la journée bien fatigués par un verre dans un bar de Santa Monica, et par une promenade sur son mythique Pier, là où la Route 66 prend fin.

Jour 2 : dégustation de vins californiens

Après un premier jour chargé, un peu de détente au programme de notre deuxième journée à LA avec une dégustation de vins et la découverte des vignobles californiens de la vallée de Temecula, à environ 35 kilomètres de Los Angeles. Eh bien les amis, je peux vous certifier que les vins californiens n’ont rien à envier aux vins français.

Anecdote pour briller en société :

Les vignes françaises sont pour la plupart d’origine américaine. Après une maladie qui a décimé une bonne partie des vignes françaises au 19e siècle, les vignerons ont effectué des greffons à partir de vignes américaines, plus résistantes. Bon, il faut aussi avouer que les vignes américaines avaient été initialement importées depuis la France…

Pour terminer la journée, et je m’en serais bien passée, on a assisté à un départ de feu dans la banlieue de LA. Il faut dire que la Californie a connu l’une de ses plus grandes sécheresses en 2014 et les incendies y ont été très nombreux. Les panneaux « serious drought, help us save water » le long des autoroutes nous le rappelaient à chaque mile ou presque…

incendie LA

Jour 3: Newport Beach et Griffith Observatory

Le 3e jour, on est reparti en voiture affronter les bouchons californiens (yay), mais pour la bonne cause : on avait décidé de buller à Newport Beach. Cette petite ville en bord d’océan est surtout connue pour ses magnifiques plages et sa marina. On a donc passé du temps à ne rien faire, à profiter du soleil, de la plage, tout simplement…vue sur LA depuis GriffithHistoire de finir ce roadtrip sur une touche bien californienne, on a ensuite pris la direction du Griffith Observatory qui domine la ville et offre une vue imprenable sur le Downtown et le fameux panneau Hollywood. Le coucher de soleil y a été magnifique. 🙂

griffith observatorypanneau hollywood

Los Angeles en voiture, côté pratique

La voiture c’est indispensable pour se déplacer dans LA et sa banlieue. Les embouteillages, vous en mangerez donc tous les jours. Soyez patients, et utilisez les carpool lanes (symbolisées par un losange) si vous êtes 2 ou plus dans une voiture. Ca vous permettra de gagner un peu de temps. Si jamais une voiture de police se met à zigzaguer devant vous, sur une voie, puis 2, puis 3, puis 4, etc., c’est qu’elle essaie de ralentir et stopper le trafic. Ca arrive lorsqu’un objet est présent sur l’autoroute et que le policier doit l’évacuer.

Bon… quand est-ce qu’on repart ???

 

One thought on “Los Angeles en 3 jours”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.