Chaleur, plage, grand soleil… : c’est vrai que c’est quelque chose, la Californie en été. Mais cette année on a eu l’occasion d’y partir pour un mini-trip de 6 jours en plein hiver. Ca m’a réconciliée avec pas mal de choses que je trouvais insupportables, à commencer par le monde ! Si vous voulez la Californie pour vous, j’ai un conseil : partez en janvier.

Jour 1  : Encinitas et Palm Springs

On a commencé notre roadtrip à Encinitas, une « surf community » comme l’appellent les habitants, c’est-à-dire une petite ville peuplée principalement de surfeurs, avec de nombreux spots. Elle est située dans la périphérie de San Diego. Petite anecdote, les places de parking des spots de surf d’Encinitas sont attribuées en fonction de l’ancienneté du surfeur. Ce n’est évidemment pas une attribution officielle, mais c’est un peu leur code tacite…

On a ensuite pris la direction de Palm Springs et j’avais très très envie de faire un arrêt par Salvation Mountain, malheureusement notre GPS a été infoutu de trouver l’endroit. On n’a pas tout perdu puisqu’on a découvert Salton Sea et on a assisté à un superbe coucher de soleil, seuls au milieu de nulle part.

On est arrivés à Palm Springs alors que la nuit était déjà tombée. La ville n’a pas grand intérêt, mais les montagnes qui la bordent sont très impressionnantes.

Jour 2 : Joshua Tree et Pioneertown

Le deuxième jour, direction Joshua Tree, un parc superbe, avec des multitudes d’arbres de Josué (oui c’est moche, mais c’est comme ça qu’on dit). J’ai d’ailleurs ramené des graines de ces arbres, j’espère pouvoir les planter rapidement pour avoir un petit bout de Far West chez moi :).

On a passé la nuitée à Pioneertown dans un motel trop mignon, même si on a eu un peu de mal à dormir, à cause du chauffage bruyant – il faisait réellement froid donc pas le choix, il a fallu le laisser tourner toute la nuit. Si vous dormez au Pioneertown Motel, une visite de la mini « ville » est indispensable. Pioneertown est un endroit à part, une ville unique aux Etats-Unis. C’est un mélange de décor de film et de vraie ville fantôme. Elle a été fondée en 1940 et servait à la fois de décor pour les tournages de westerns et de lieu de vie pour les acteurs. Et ça n’a pas bougé.

Jour 3 : Las Vegas

Las Vegas, on l’aime ou on la déteste. En l’occurrence je la déteste. Je la déteste en été, et je ne l’aime pas non plus en hiver. Mais… on a profité de notre court passage cette fois-ci pour découvrir le côté « pile » de la ville du péché, le côté culturel. On s’éloigne du Strip, direction le musée du Néon. La visite dure 1 heure, elle est guidée – vous ne pouvez pas visiter l’endroit par vous-même, mais ça vaut vraiment le coup car on vous explique toute l’histoire des signs avec de très beaux exemplaires exposés. Le musée du Néon restaure également de vieux panneaux qui leur sont offerts par les casinos et motels de la région.
Puis shopping, visite des casinos et du strip, classique 🙂

Jour 4 – Vallée de la mort

Alors mes amis, la Vallée de la mort en hiver, c’est MA-GNI-FIQUE. Malheureusement on est tombés pendant une période de pluies et d’orages qui a nécessité la fermeture de Dante’s View et d’Artist Drive. Malgré tout, le lendemain de notre arrivée, le ciel s’était dégagé et on a pu visiter les sites incontournables comme Zabriskie Point, Devil’s Golf Course et Badwater Basin. Voir les montagnes de la Vallée de la mort recouvertes de neige, comme du sucre en poudre, c’est incroyable. Moi qui n’avais pas été vraiment conquise la première fois, je suis cette fois tombée en pâmoison devant ces paysages…


En prime, on a pu observer pas mal d’animaux, dont un coyote eu farouche. L’été, il faut se lever de bonne heure pour apercevoir la moindre trace de vie…

Jours 5 et 6 – Los Angeles

Los Angeles, cette fois, ça a été un fail dans toute sa splendeur. Après des années de sécheresse, la pluie est tombée, et ne s’est JAMAIS arrêtée. Du matin au soir. De la pluie. De l’eau partout. Allez, je mens un peu, on a eu 2 heures pendant lesquelles on a pu sortir sans parapluie ni bottes… You-pi.

Infos pratiques de notre roadtrip en Californie

Les hôtels

Avance Hotel à Palm Springs : bien situé, avec un petit jacuzzi et une superbe piscine, peu de chambres. Petit déjeuner offert.

Pioneertown Motel dans la Yucca Valley : super mignon, rustique, joue à fond la carte de l’authentique. Existe depuis 1946. Chauffage et climatisation bruyants. Cadre splendide. Pas de petit déjeuner mais possibilité de prendre du thé et du chocolat chaud à l’accueil gratuitement, à toute heure (accueil ouvert 24/24).

Circus Circus à Las Vegas : pas super bien situé mais beaucoup moins cher que les autres hôtels. Evitez de visiter Las Vegas pendant les grosses conventions, comme par exemple les conventions sur les armes à feu et l’industrie porno, les prix s’envolent !

Mama Shelter à Los Angeles : super bien situé entre Sunset Blvd et Hollywood Blvd. Le culte hipster à son max. Chambres assez petites pour le prix et la City View était une arnaque totale, m’enfin, on a eu la chambre à un bon prix donc on a pas été râler.

La location auto

On est passé par Avis, avec une promo intéressante, on a eu un joli SUV pour 600 euros pour 10 jours au total.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.